BEURRE : LA PENURIE

La situation actuelle confirme les propos de la FEB (Fédération des Entreprises de Boulangerie) sur la hausse alarmante du prix du beurre et maintenant sur sa possible pénurie.

Une cotation à 6,80€ le kilo, c’est la réalité à laquelle les industriels du secteur de la boulangerie, pâtisserie et viennoiserie sont confrontés. Cela représente une hausse de 172% en 20 mois !

Face à cette explosion, les industriels dont certains de leurs produits sont composés à plus de 25% de beurre – comme les croissants par exemple – doivent pouvoir augmenter leur prix de vente. Le beurre est l’élément principal, indispensable même, de la plupart des recettes des productions des entreprises du secteur

 

Son coût continue de s’envoler, il faut donc être conscient que le prix des produits vendus aux consommateurs doit évoluer également. C’est la seule solution pour pérenniser la viabilité des entreprises qui ont fait de la qualité gustative et du « made in France » un atout de vente essentiel et sont touchées de plein fouet par cette crise.

Des premiers cas de pénuries ont déjà été signalés ces derniers jours. Elle est due à la concordance de plusieurs facteurs : (1) une demande de plus en plus forte de la part des pays émergents (2) des conditions météorologiques qui ont été nuisibles aux fourrages (3) un retour à la mode du beurre qui n’est plus décrié comme un élément mauvais pour la santé.

Il y va de la responsabilité des acheteurs de la grande distribution et de la restauration hors foyer de prendre les mesures susceptibles d’équilibrer l’équation économique du secteur.


Document(s) joint(s)