La consommation alimentaire tirée par… la démographie

Dans la récente présentation de l’ANIA  du bilan de la consommation alimentaire en France, il ressort que cette dernière est exclusivement tirée par… la démographie.

 

Depuis 2000, la croissance annuelle moyenne de la consommation alimentaire s’établit à 0,6%, contre 1,4% entre 1980 et 2000, suivant en cela l’évolution de la population en France.

 

Il faut noter que la guerre des prix à laquelle se livrent entre elles les enseignes de la Grande distribution nous place en déflation depuis 32 mois, sur l’alimentaire. Elle ne profite pas aux consommateurs, qui sont 83% à estimer que les prix continuent d’augmenter. Elle n’a pas d’impact sur la consommation de ces produits, qui reste moins soutenue que la consommation générale (+ 1,1% en 2015, pour 1,7%).

 

Les dépenses alimentaires restent plus que jamais, contraintes.

En 50 ans, la part du budget des dépenses alimentaire des ménages est passée de 21,3% à 10% du budget  total.