La présence d’ergot réglementée en alimentation humaine

Le Comité permanent de toxicologie de la Commission européenne a modifié le 14 avril 2015 le règlement européen 1881/2006 sur les contaminants dans les denrées alimentaires.

 

Il instaure une nouvelle limite de présence de l’ergot de 0,5 g/kg dans les céréales brutes (excepté pour le maïs et le riz) en alimentation humaine. Cette limite était déjà appliquée dans le cadre des échanges internationaux (Codex alimentarius) et pour les blés tendres et durs à l’intervention.

 

« L’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) avait par ailleurs édité un avis pour dire que cette norme avait un sens, ajoute Bruno Barrier-Guillot (Intercéréales). Pour autant, il y avait un vide juridique au niveau européen. »

 

Cette décision sera en tout état de cause appliquée sur la campagne de 2015-2016 après la parution au Journal officiel de l’UE.
 
A télécharger : Scientific opinion on ergot alkaloids in food and feed (EFSA 2012)


Document(s) joint(s)