LES RISQUES DANS LA FILIERE OEUF

Le SNIPO, reçu par l’ANIA alerte sur les risques présents dans la filière œuf et ses répercussions sur les ovoproduits.

 

La répartition des modes d’élevages a en effet évolué en France. Le segment des poules en cage a fortement diminué (90% en 2010 contre 77% en 2016) et les systèmes alternatifs, eux, ont bondi.

 

C’est d’ailleurs en allant dans ce sens que le CNPO, interprofession de l’œuf a établi un « contrat sociétal d’avenir » dont l’objectif est d’arriver à 50% de pondeuses en élevage alternatif en 2022 et pose les fondamentaux de la mention « pondu en France ».

 

Le SNIPO veut anticiper un possible décalage entre l’offre et la demande si la bascule du 50% de pondeuses en élevage alternatif et 50% en cages aménagées se fait brutalement.