Ouverture 7/7 : condamnation de l’Etat dans trois nouveaux dĂ©partements

Le tribunal administratif de Rennes a rendu trois jugements enjoignant l’abrogation des arrêtés ou la mise en place de nouvelles consultations dans les départements de l’Ille-et-Vilaine, des Côtes d’Armor et du Morbihan. Cela porte à 21 les départements où les boulangeries peuvent ouvrir 7 jours sur 7.

 

Alors que le gouvernement entreprend la modernisation des règles encadrant le travail en France et où la libération des énergies constitue une priorité, il apparaît nécessaire d’accorder aux boulangers-pâtissiers qui le souhaitent la possibilité de travailler 7 jours sur 7 afin qu’ils puissent répondre aux attentes des consommateurs. C’est pourquoi la FEB salue ces condamnations, qui permettront aux entrepreneurs de ces départements de développer leur activité.

 

Pour Matthieu Labbé, délégué général de la FEB, il s’agit « d’une victoire de la liberté d’entreprendre. Les Français sont usés par ces lois obsolètes ».

 

Les Français majoritairement pour l’abrogation d’une loi obsolète

 

Selon un sondage Ifop pour la FEB en juillet 2017, qui cherchait à évaluer le regard des Français sur l’obligation de la fermeture hebdomadaire des boulangeries et paneteries : près de 87% des personnes interrogées trouvent important de pouvoir trouver du pain près de chez eux quand ils le souhaitent. En outre, une majorité des sondés (56%) sont favorables à la liberté d’entreprendre et de laisser le choix aux boulangers et dépôts de pain d’ouvrir quand ils veulent.