PRIX DU BEURRE : LES PROFESSIONNELS DE LA BVP TIRENT LA SONNETTE D’ALARME

Une hausse sans précédent du cours du prix du beurre : + 90% en quelques mois. C’est la dure réalité à
laquelle sont confrontés les entreprises de la BVP (Boulangerie‐Viennoiserie‐Pâtisserie)

 

La FEB (Fédération des Entrepreneurs de Boulangerie/pâtisserie) s’inquiète des répercussions
économiques de la flambée du cours du prix du beurre. En effet, la hausse massive du cout de cette
matière première (+90% depuis plus d’une année) fragilise les entreprises du secteur.

 

Partout en Europe, le manque de disponibilité de matière grasse entraîne un niveau de prix record. Les
perspectives présagent toujours plus de difficultés. Beaucoup d’entreprises seront en difficulté dans les
prochains mois, au milieu d’une indifférence relative.

 

Le beurre est l’élément principal, indispensable même, de la plupart des recettes des productions des
entreprises du secteur.

 

Si son coût continue de s’envoler, il faut être conscient que le prix des produits vendus aux
consommateurs doit évoluer également. C’est la seule solution pour pérenniser la viabilité des
entreprises qui ont fait de la qualité gustative et du « made in France » un atout de vente essentiel.

 

Malheureusement aujourd’hui beaucoup d’entreprises nous signalent se voir opposer une fin de non recevoir
de la part de leurs clients. La FEB appelle tous les intervenants de la filière à faire preuve de
responsabilité dans la traversée de cette crise inédite des matières premières.

 

Pour mémoire, le secteur des entrepreneurs de la boulangerie/pâtisserie représente 38.000 salariés en
France pour 8,5 milliards d’€ de chiffre d’affaire dont 2 milliards d’€ à l’export.

 

Il y va de la responsabilité de l’ensemble de la filière de prendre les mesures susceptibles d’équilibrer
l’équation économique du secteur.

 


Document(s) joint(s)