Rendez-vous à l’Elysée avec Pierre-André Imbert, Conseiller social d’Emmanuel Macron

Le 9 juillet dernier, la FEB a été reçue par Pierre André Imbert, conseiller social du Président de la République.

 

Cette rencontre nous a permis de partager les difficultés relatives aux traitements opérés par les Direccte et préfectures lors de procédures relatives à l’ouverture 7 jours sur 7. Le flou qui existe actuellement entretient une insécurité juridique et entraîne des procédures judiciaires chronophages, coûteuses en temps et en argent. La FEB a rappelé son attachement à la liberté d’entreprendre. L’abrogation des arrêtés qui impose la fermeture hebdomadaire va, selon nous, dans le sens de l’histoire.

 

Le deuxième aspect abordé concerne l’attractivité des métiers et les difficultés de recrutement que nos entreprises rencontrent aujourd’hui. Il nous semble urgent d’en finir avec le food bashing ambiant, l’adjectif « industriel » ne doit plus être un gros mot quand on parle de produits agro-alimentaires.